La FNTR réclame un plan de relance pour le secteur du transport

Pour faire face à l’impact de la crise sanitaire, la Fédération Nationale du Transport Routier propose un plan de relance post-confinement pour les entreprises françaises du secteur.

transport-routier-marchandises.jpg

Un plan de relance pour les entreprises françaises du TRM 

La crise sanitaire à laquelle nous sommes confrontés a impacté de nombreuses entreprises du secteur du transport routier de marchandises. Pour préparer un retour « à la normale » post-confinement, la Fédération Nationale du Transport Routier propose un plan de relance.

Suite à une analyse précise sur la surcapacité de l’offre de transport et la diminution de la demande, le coût du transport chutera. La FNTR propose des solutions pour les entreprises françaises de TRM : 

  • Intégration d’un pied de facture spécifique Covid-19 qui intégrera les coûts des mesures de prévention sanitaire obligatoires au sein des entreprises de transport.
  • Un report au 1er janvier 2022 de l’augmentation programmée de la fiscalité professionnelle de 2 centimes par litre de carburant
  • Une annulation des charges fiscales et sociales de mars à juin 2020.
  • Le prolongement du dispositif de chômage partiel pour le secteur au moins jusqu’à l’automne.
  • prolonger le dispositif de suramortissement pour l’acquisition d’un véhicule à motorisation alternative au diesel pour une durée de 5 ans.
  • Maintenir les conditions d’accueil des conducteurs sur l’ensemble du réseau routier même après le confinement.
  • Mise en place d’un dispositif spécifique au secteur du TRM afin de maintenir le niveau d’investissement des entreprises avec la création de prêts spécifiques.

Lire le détail des propositions de la FNTR pour le plan de relance du secteur du transport routier de marchandises 


Article précédentLes Transports Bray rendent hommage aux soignants
Article suivantCovid-19 : merci aux conducteurs et collaborateurs